Vendredi 10 juin 2022

CASTRUM LORDO EXTRA-VAGANCE*
Vendredi 10 juin 2022
Château de Lourdon, Lournand
5€ / 10€ / 15€ au choix
Pensez à réserver, les jauges sont limitées
gratuit pour les moins de 18 ans

Accueil public entre 19h30 et 20h, montée en groupe vers 19h45
Lien vers la billetterie

20h : Brouhaha Silenzio avec : Rémi Base & Nasser Martin-Gousset

Discours politique et poétique dans un décor sonore.

©Brouhaha Silenzio

Un personnage comme une antenne, qui capte tout, qui mime tout, qui extrapole tout ce qui l’entoure, entre complotisme et médias, contamination et culture pop ; toutes ces voix superposées s’empilent et se confondent comme l’orchestre dissonant de la rumeur du monde, un brouhaha continu, un appel au silence.

Brouhaha & Silenzio sont deux individus qui se complètent et travaillent ensemble, l’un a 27 ans, musicien, régisseur & sound designer, l’autre a 56 ans, chorégraphe, danseur & musicien amateur. De génération différente, ils se rejoignent sur beaucoup de points, particulièrement autour du son et de la musique au sens le plus large possible.

Silenzio est le Jiminy Cricket de Brouhaha.


Danse et chorégraphie : Nasser Martin-Gousset
Son & régie : Rémi Base
Costume : Adèle Aigrault


20h30 : Otto – trio de percussions avec Camille Emaille, Gabriel Valtchev et Pol Small

OTTO c’est une musique assez minimaliste dans le vocabulaire et intense dans son énergie. Les trois musiciens jouent du même instrument: le tapan, une percussion bulgare à seulement deux sons de peaux et des percussions métalliques (gong, plaque de bronze). L’intérêt musical du groupe est de rechercher à développer une idée en ayant une palette sonore très limitée, la construction musicale dépend alors d’avantage du placement dans le temps et de l’imbrication des trois instruments. Le set est en deux parties qui sont liées et comportent des sections très fixes, et d’autres totalement improvisées. Le commencement est une longue progression sur un rythme traditionnel bulgare en sept temps, qui, à travers des décalages successifs d’un tapan sur l’autre, laisse apparaître des polyrythmies de plus en plus complexes. La répétition transcendante du cycle fait également naître des variations de timbres, rythmes et couleurs qui, en fonction de l’espace, peuvent être très variables. Cette longue ascension éclate quand l’unisson revient, même furtivement, semblant alors soulager la tension qui surgit de nouveau avec l’apparition du timbre métallique, apporté par le gong, puissant, rond et grinçant faisant place à une longue improvisation à deux tapan et gong tout autant mécanique que saccadée et bruitiste.
Pour en savoir plus sur OTTO

©Camille Emaille


21h15 : Liken & Albert Marcoeur « Walden »

En puisant dans l’ouvrage « Walden ou La vie dans les bois» d’Henry David Thoreau, Timothée Quost, Albert Marcoeur et l’Ensemble Liken élaborent une nouvelle création. Par un travail In situ, Liken révèle le potentiel sonore des environnements qu’il investit. Ils mettront en sons, sur le site du Château de Lourdon, les propos visionnaires de l’auteur. Pour incarner cette ode à la simplicité, ils invitent le chanteur Albert Marcoeur.

A l’humour à la fois tendre et acerbe, cette joyeuse compagnie questionnera notre rapport actuel à la nature, notre manière de consommer.

Distribution :
Albert Marcoeur – voix ; Victor Aubert – guitare ; Louis Siracusa – contrebasse ; Xavière Fertin – clarinette ; Loïc Vergnaux – clarinette basse ; Simona Castria – saxophone soprano ; Pierre Juillard – manipualtion sonore ; Quentin Coppalle – flûte ; Léo Margue : cor ; Thimothée Quost – composition ; Jean Wagner – direction